L’interview “La balade des gens heureux” : Jean-Pierre Cassely

Connaissant déjà l’homme par ses chroniques radio, c’est avec impatience que je le retrouve en tant que guide de la visite “Toulon insolite”. J’ai hâte de savoir ce que cette promenade me réserve, d’autant plus que Jean-Pierre a sans aucun doute plus d’une corde à son arc pour faire redécouvrir à une Toulonnaise sa ville natale bien aimée. Et je peux vous dire que je ne me suis pas trompée. Je n’ai pas vu le temps passer ! J’ai ri, j’ai été surprise et j’ai surtout beaucoup appris sur les anecdotes, les légendes et les personnages qui ont façonné Toulon. Merci Jean-Pierre, vraiment, pour ce charmant moment. Au fait, confidence d’initiée, il se pourrait même qu’on y déguste même un peu de cade. Je dis ça…

Une petite présentation rapide histoire de faire connaissance ?

Après des études de droit (qui comme on le sait mènent à tout), l’ouverture d’une boutique de minéraux et fossiles, 10 ans de reportages et de magazines sur France 3 au temps où « FR3 c’était aussi la radio », la gérance d’une boîte de production audiovisuelle « Y a d’la Voix » j’ai ressenti le besoin impérieux de faire partager ma passion pour la Provence et ses villes aussi contrastées que passionnantes. Et voilà comment je suis devenu guide-conférencier, auteur de guides insolites et chroniqueur à France Bleu Provence.

Toulon n’a aucun secret pour vous, qu’est-ce qui la rend unique à vos yeux ?

Vous n’allez peut-être pas me croire mais c’est absolument authentique, mon pépé habitait avenue de Toulon à Marseille et donc, quand j’étais petit, je m’imaginais Toulon comme une ville du Cambodge ou de la Chine… Et puis mon tonton capitaine de frégate et ma tante ont pris leur retraite à Toulon et quand j’allais les voir j’avais droit à la promenade en mer avec descriptif complet de chaque bateau de guerre ce qui me passionnait et qui a rendu pour moi Toulon unique !

Un joli souvenir ou une mésaventure de guide à nous raconter ?

Cela se passait sous la statue du génie de la navigation qui, comme chacun le sait à Toulon, a été surnommée « Cuverville » ce qui a une certaine logique quand on contemple l’orientation anatomique du génie en question. Et donc, c’est une exubérante citoyenne américaine en short et casquette à visière longue manifestement subjuguée par la statue qui s’écrie en la voyant : « Waouh ! Quel homme ! » Affirmation qu’un Toulonnais qui passait par là a immédiatement corrigé  : « Non Madame ! Quel Dieu ! »

Le premier lieu à faire découvrir à la famille qui vient du nord, vous savez au-dessus de Montpellier ?

Incontestablement c’est le mont Faron au coucher du soleil, si possible un jour où un petit vent fait rougeoyer le crépuscule. De là, Toulon et sa rade, les îles, jusqu’à la Corse parfois, le découpage de ses côtes, les lumières qui s’allument progressivement et la puissance du panorama procurent une sensation d’une force exceptionnelle.

Une interview de Mathilde, dénicheuse de bons plans.

————————————

Envie de vivre l’expérience ? Réservez vos billets sur la boutique en ligne de l’Office de Tourisme !