Clin d’oeil sur les collections

Entrée libre. Gratuit. Ouvert du mardi au dimanche de 12h à 18h. Fermé les lundis et jours fériés. Visites guidées pour scolaires et groupes sur rendez-vous uniquement. *****Résumé : Le musée d’Art de Toulon présente ses collections autour de trois thèmes : au rez-de-chaussée, l’Italie ; dans les salles du 1er étage, la photographie et l’art américain. 1re section : L’Italie dans les collections Le musée d’Art de Toulon, possède une collection de peintures et de dessins qui se compose à l’origine de sa création de 20% de l’école italienne. L’école italienne est ainsi présentée entre les XVe et XIXe siècles. Quelques œuvres du XXe siècle du fonds photographique complètent cette présentation. 2e section : La photographie dans les collections Le musée d’Art de Toulon présente une partie de son fonds photographique. On trouve parmi les artistes exposés de grands noms tels que : Urs Lüthi, Patrick Tosani, Georges Rousse, Arnulf Rainer, Victor Burgin. 3e section : L’art américain dans les collections Au sein de son fonds d’art contemporain, le musée d’Art possède des pièces de Dennis Oppenheim, Douglas Huebler, Sol LeWitt, Donald Judd, Michelle Stuart, Dennis Oppenheim, Ron Gorchov, Pat Steir, Connie Beckley… ***** Descriptif complet : Le musée d’Art de Toulon, comme de nombreux musées de province construits à la fin du XIXe siècle, possède une collection de peintures et de dessins qui se compose à l’origine de sa création de 70% issus de l’école française (dont 40% d’écoles régionales), de 10% issus de l’école du Nord et de 20% de l’école italienne. L’école italienne est présentée en partie dans ce nouvel accrochage, les œuvres sont datées entre XVe et XIXe siècles. Quelques œuvres du XXe siècle du fonds photographique complètent cette présentation. L’exposition sur l’Italie présente une cinquantaine d’œuvres autour de deux grands thèmes : la peinture religieuse et celle du paysage à travers quelques peintres italiens de la Renaissance et du Baroque, mais aussi les peintres français et provençaux qui ont voyagé ou vécu en Italie au cours de leur carrière artistique et ont puisé leur inspiration chez les maîtres italiens. La peinture religieuse est essentiellement représentée par les artistes italiens des XVe, XVIe et XVIIe siècles : Tuccio di Andria, Francesco Granacci, qui travaille à Rome dans la chapelle Sixtine avec Michel-Ange, Massimo Stanzioni, influencé par les peintres caravagistes mais aussi par Carrache. Francesco Solimena (1657-1747) réalise une véritable synthèse des influences baroques à Naples et peint des scènes religieuses où l’intensité dramatique et les contrastes accentuent les formes. Le paysage tient aussi une large place dans l’exposition en raison du développement de ce genre à partir du XVIIe siècle en Italie, avec la création de la Vedute, représentée par le vénitien Luca Carlevaris (La Piazetta), mais aussi par Gaspard van Wittel (Vue d’un port, Messine). De nombreux artistes français vont, à partir du XVIIIe siècle, se rendre en Italie pour étudier les maîtres et peindre en plein air les paysages : Joseph Vernet, Hubert Robert se rendent à Rome. Pierre-Jacques Volaire (1729-1799), artiste toulonnais, part s’établir à Rome puis à Naples pour peindre des paysages mais aussi ses fameuses éruptions du Vésuve. Au XIXe siècle, les peintres provençaux comme Émile Loubon, Vincent Courdouan, Fabius Brest, Simon Julien, Barrigues de Fontainieu, séjournent en Italie pour parfaire leur formation. Plus tardivement, Félix Ziem (1821-1911), voyage à plusieurs reprises à Venise et produit un grand nombre de peintures qui font sa renommée. 2e section : La photographie dans les collections Le musée d’Art de Toulon présente une partie de son fonds photographique. Ce dernier a été constitué au milieu des années 70, à une époque où encore peu de musées français s’intéressent à ce médium. Riche de plus de 350 œuvres, il offre une grande diversité dans les courants historiques et artistiques. Pour ce nouvel accrochage, c’est la photographie plasticienne qui est mise à l’honneur. Depuis les années 1970, les artistes contemporains se sont emparés de cette technique pour leur création, en explorant le large champ d’expérimentation plastique qu’elle offre. On trouve parmi les artistes exposés de grands noms tels que : Urs Lüthi, Patrick Tosani, Georges Rousse, Arnulf Rainer, Victor Burgin. 3e section – L’art américain dans les collections Au sein de son fonds d’art contemporain, le musée d’Art possède de nombreuses pièces d’artistes nord-américains acquises dès la fin des années 1970. Présentées dans cet accrochage, elles offrent un beau panorama sur l’art américain de la période qui va de la fin des années 1960 au début des années 1980, avec ses principales tendances : l’art conceptuel avec Dennis Oppenheim, Douglas Huebler, Sol LeWitt ; l’art minimal avec Donald Judd ; le Land Art avec Michelle Stuart, Dennis Oppenheim ; des variations autour de l’abstraction picturale avec Ron Gorchov ; des questionnements des milieux artistiques de l’époque – sur les signes qui constituent une image (Pat Steir), sur l’inspiration littéraire (Connie Beckley)… Prochaine animation : Jeudi 24 septembre à 17h : visite guidée “La photographie plasticienne : rupture et continuité”.