Comparution immédiate

Chroniqueuse pour Libération puis pour le Canard Enchaîné, Dominique Simonnot a suivi de près des années de comparutions immédiates devant de nombreux tribunaux. Directeur du Centre dramatique national de Nancy, Michel Didym nous livre, sans filtre, une série d’instantanés cruels ou drôles. 25 destins vont défiler à la barre. De prévenus, l’instant suivant, leur sort bascule, les voilà détenus. La machine judiciaire, contrainte à travailler à la chaîne, prend des allures parfois expéditives, exhalant des relents kafkaïens. En contrepoint, des poèmes de détenus témoignent, chargés d’émotion et d’humanité. Comédien tout terrain, saisissant de vérité, du burlesque à l’émouvant, Bruno Ricci incarne tous les protagonistes avec une légèreté et un tact infini. Ce théâtre, dont l’idée a vu le jour lors de séances de travail à Châteauvallon, va au-delà du documentaire et nous entraîne vers un autre regard. Parce que l’art, dit Michel Didym, “n’est pas une imitation du réel, mais une façon de s’emparer de la réalité pour permettre de la comprendre.”. à noter : à l’issue de la représentation, Châteauvallon et l’Union des Jeunes Avocats de Toulon, proposent un débat autour de la “comparution immédiate”, en présence de Dominique Simmonot et Bruno Ricci.