Days of nothing

20h45. De Fabrice Melquiot. Mise en scène : Louis-Emmanuel Blanc. Avec : Louis-Emmanuel Blanc, Sarah Lamour, Pascal Rozand. Rémi Brossard se rend au Collège Jean Moulin une semainepar mois pendant six mois. Il y écrit un roman qui promet d’être formidable et apprend entre autres choses à dormir assis, tout ça pour mille cinq cents euros par mois, soit neuf mille euros en tout. Maximilien, quinze ans, se rend tous les jours ou presque dans ce même collège depuis bientôt quatre ans. Là où se rencontrent Rémi Brossard et Maximilien se joue quelque chose qui nous tient en haleine : Days of nothing raconte le carambolage de deux générations, de deux réalités. Dans ce collège, lieu de formation, d’apprentissage, les personnages de Fabrice Melquiot, comme ceux que Rémi Brossard tente de mettre au monde, sont en devenir. Mais quel est leur avenir dans un lieu de latence, d’attente, de perte ? Days of nothing nous parle de ce qui se passe aujourd’hui en France.