Décors des instruments de musique en Asie – Collection André Gabriel

Entrée libre. Gratuit. Ouvert du mardi au dimanche de 12h à 18h. Fermé les lundis et jours fériés. Accès handicapés par la rue Pelletan au n° 106 (sous le porche). Visites guidées pour les groupes : 04 94 36 33 30. “Le propre de l’art est de nous faire imaginer un monde dans un objet, au lieu que nous percevons tous les autres objets dans le monde” Nicolas Grimaldi. Cette exposition, est une invitation à l’imaginaire à partir des instruments de musique et objets sonores asiatiques d’André Gabriel, musicien, musicologue et enseignant au CNRR de Marseille. Cette collection originale permet de comparer les instruments de musique de plusieurs civilisations asiatiques, la diversité de leurs formes, matières, décors, le plus souvent surprenant pour le néophyte. Ainsi, pour un Européen, le hochet est un jouet destiné à éveiller les sens du nourrisson, alors qu’en Sibérie, par exemple, les chamanes lui attribuent un caractère sacré. Si l’instrument de musique a pour finalité de produire des sons, il possède aussi des fonctions symboliques et décoratives qui l’inscrivent dans d’autres registres, à la fois historiques, géographiques, sociaux, religieux et culturels. Ce qui séduit le voyageur, comme le collectionneur, c’est avant tout l’aspect esthétique de l’objet, la matière, son aspect sobre ou précieux, les ornementations surprenantes qui diffèrent selon les cultures et donnent à l’objet musical une dimension autre, celle de l’Exote. Les objets réunis pour cette exposition ont été choisis pour les particularités de leurs décors originaux et sont regroupés par civilisations. Cette approche non exhaustive, se veut la plus large possible en insistant sur les archétypes décoratifs produits par chaque civilisation. Qu’ils soient géométriques, “phytomorphiques”, anthropomorphiques, zoomorphiques… sculptés ou gravés, dessinés ou peints, ils attribuent à l’objet une valeur esthétique qui va bien au-delà de sa fonction initiale.