Femme non-rééducable

Compagnie Souricière. Une pièce de Stefano Massini, soutenue par la Ligue des Droits de l’Homme. Anna Politkovskaïa, journaliste russe connue pour ses prises de positions critiques envers la politique intérieure de Vladimir Poutine, et ses reportages sans concession sur le conflit en Tchétchénie d’où elle dénonçait sans relâche les crimes contre l’humanité, est retrouvée assassinée le 7 octobre 2006 dans l’ascenseur de son immeuble. Cet événement tragique conclut plusieurs mois d’intimidations du Régime, et de menaces de mort allant jusqu’à une tentative d’empoisonnement. Femme non-rééducable du dramaturge italien Stéfano Massini retrace la dernière année de vie de la journaliste durant ses voyages en Tchétchénie. Dans sa structure fragmentaire proche d’un théâtre documentaire, la pièce est néanmoins construite comme une Tragédie moderne où la disparition de l’héroïne semble programmée, planifiée, inéluctable. Comme si tous les éléments narratifs, la froideur enneigée des montagnes Tchétchènes, l’aridité de cette terre, les eaux glacées du fleuve, tout ce décorum morbide étaient autant d’avertissements, de signes maléfiques d’un drame annoncé. Vendrdi 28 : buffet facultatif proposé par la LDH (7€).