Gamblin jazze, De Wilde Sextete

Ce que Jacques Gamblin admire par-dessus tout chez les jazzmen c’est l’extraordinaire capacité qu’ils ont à improviser, à ouvrir la caisse à notes avant même qu’elles ne soient classées, triées, avant même que les instruments ne se calent entre deux mains, deux cuisses ou deux lèvres… ça, ça le fait triper ! De même qu’avec son talent incomparable de conteur, il aime jouer de son instrument à cordes vocales pour dire, phraser, balancer les mots comme les notes et parler du désir de dire, de jouer et d’en jouir. Alors pour les mots, Jacques Gamblin a ressorti son crayon de sa trousse, et pour accompagner ses mots et ceux de Langston Hughes ou Mezz Mezzrow, ce sont les rythmes, les pulsions et harmoniques de Laurent De Wilde et cinq autres musiciens (trompette, batterie, saxo, contrebasse et platine)… Gamblin jazze avec les mots, De Wilde Sextete avec les notes et le plaisir est obligatoire sinon… on rentre et on se couche !