Le dernier jour du jeûne

À 20h30. Billetterie : points de vente habituels, librairie Le Carré des Mots ou sur www.theatre-liberte.fr Texte et mise en scène : Simon Abkarian Avec Simon Abkarian, Ariane Ascaride, David Ayala, Marie Fabre, Cyril Lecomte, Judith Magre, Océane Mozas, Clara Noël, Chloé Réjon et Igor Skreblin. Durée : 2h15 Sur scène aux côtés d’Ariane Ascaride et Judith Magre, Simon Abkarian écrit et met en scène sa tragi-comédie de quartier à la méridionale. Une pièce enlevée, grave et drôle, à la tonalité féministe. Un village méditerranéen, avec sa place, ses commerces aux rideaux baissés. Et ses coutumes dictées par les hommes ! Aux faux-semblants de cette domination masculine assurée par le chef de la petite communauté, Théos (Simon Abkarian), qui cache surtout une peur viscérale du sexe opposé, le gynécée répond par l’humour, notamment sur le très sensible sujet de l’amour. Et que penser de la superstition ? Au terme d’un jeûne rituel, leur futur mari doit apparaître en rêve aux vierges du village. Mais un grave événement va perturber le cours apparemment immuable des choses. Vu au Liberté, son Ménélas Rebétiko Rapsodie empruntait beaucoup à la vision de Simon Abkarian d’une Méditerranée éternelle. Dans cette suite de Pénélope Ô Pénélope, l’auteur, acteur et metteur en scène épanouit son théâtre de proximité, inspiré de formes classiques comme de la comédie à l’italienne, bénéficiant d’un beau casting féminin. Un portrait émouvant (et parfois glaçant) d’une Méditerranée attachante dans ses excès et ses failles.