Le Prince de Hombourg

L’ultime oeuvre dramatique de Kleist met en jeu le politique et le surnaturel dans un engrenage implacable. Spectacle d’ouverture de la Cour d’Honneur Festival d’Avignon 2014. Victime de somnambulisme à la veille d’une importante bataille, le Prince de Hombourg confond rêve et réalité. Troublé de surcroît par la chute du gant de sa fiancée Nathalie, il engage le combat, sans attendre les ordres, contre les valeureux Suédois et l’emporte. Mais le jeune héritier devra être jugé pour insubordination… En guerrier fragile, Xavier Gallais emmène cette mise en scène signée par l’Italien Giorgio Barberio Corsetti.