Le Schpountz

Grande tablée installée dans la pinède ou tribune en bois logée dans les recoins les plus bucoliques de Châteauvallon, la compagnie belge Marius a su nous surprendre depuis 2004 avec la trilogie Marius, Fanny, César puis avec Manon et Jean de Florette. Elle achève aujourd’hui son cycle consacré à Marcel Pagnol avec l’adaptation du Schpountz. Née d’une anecdote vraie qui eut lieu pendant le tournage d’Angèle, l’histoire est une farce qui place un naïf commis de boutique qui veut “faire l’acteur” dans le milieu du cinéma où, contre toute attente, il ne s’en sortira pas si mal ! C’est avec délectation que l’on retrouvera le jeu des acteurs qui rendent aux propos et aux mots de l’auteur/cinéaste provençal leur dimension universelle en les faisant sonner d’un délicieux accent du nord.