Le voyage de Pénazar

De François Cerventès. Mise en scène Michel Bayard. Par le Théâtre La Chilière. Avec Chantal Ustache et la participation de Valérie Schmitt et André Salmon. Pénazar est un personnage dans une grande histoire orientale au 13e siècle, serviteur du Prince de Gelgel. Il est d’une fidélité légendaire. À la mort de son maître, il quitte son royaume et son époque, il commence un long voyage pour arriver dans une grande ville d’Europe, au 21e siècle. Il est emporté comme une âme errante, changeant de corps comme on change de trottoir. Sans cesse il meurt et sans cesse il renaît. Il se fatigue, il perd la mémoire, il a faim et soif, mais il reste fidèle à son Prince. Pénazar traverse le fleuve de l’humanité. Il traverse la salle des spectateurs comme une boule d’orage, comme un sentiment ou une couleur. Il nous donne des nouvelles du passé, de l’invisible, du cœur humain. Il passe comme une comète. Il nous rappelle que l’éternel n’est pas durable et que le monde des légendes cherche à entrer en contact avec nous pour nous dire quelque chose…