Les causes et les caractéristiques du génocide arménien de 1915

17h. Par J-F Principiano En collaboration avec l’Association Varoise des Arméniens. Lecture d’extraits du livre d’Henry Verneuil Mayrig : André Neyton. Durée : 1 h 15 – Suivi d’un débat (La conférence sera suivie d’un apéritif-échange offert par l’association Opéravenir). Il y a 100 ans, le 24 avril 1915, débutait à Constantinople le premier génocide de XXe sciècle. Il va faire environ 1,5 million de victimes dans la population arménienne de l’empire turc. Télégramme du Ministre de l’intérieur Talât-Pacha à la gendarmerie turque avril 1915 : «Le gouvernement a décidé de détruire tous les Arméniens résidant en Turquie. Il faut mettre fin à leur existence, aussi criminelles que soient les mesures à prendre. Il ne faut tenir compte ni de l’âge, ni du sexe. Les scrupules de conscience n’ont pas leur place ici». De nombreux Arméniens rescapés des massacres de 1915 ont débarqué à Marseille et se sont établis en France. Leurs descendants sont aujourd’hui entre 300.000 et 500.000, dont 25 000 dans le Var.Dans cette conférence illustrée, J-F Principiano, Historien, journaliste au quotidien La Marseillaise et directeur artistique d’ Opéravenir, analyse les causes et les caractéristiques de ce génocide.