Melingo

Il a côtoyé les bas fond de Buenos Aires et son cortège d’oubliés de la vie. Sa voix en a gardé la marque, profondément ancrée. Une voix rocailleuse, éraillée, grave qui colle à la perfection à son personnage de dandy trash dont il sait jouer pour mettre en scène son tango. La poésie de ses textes, il la flaire comme un chien de chasse dans les rues de la capitale argentine, dans le monde des marins, des prostituées et des malfrats, des aventuriers écorchés vifs, un monde d’un romantisme abrupt où le coeur côtoie les os, Corazon y Hueso, le titre de son dernier album… Melingo par sa folie, ses excès et son trop plein d’amour a gagné le droit de jouer avec la loi du tango et de le faire palpiter.