Mimmo Jodice

Pass Sites Entrée libre. Gratuit. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h. Fermé les lundis. Exposition photographique dans le cadre d’une collaboration avec le Festival Photomed (à Sanary/Mer du 22 mai au 15 juin – www.festivalphotomed.com), qui a pour objectif de présenter des séries photographiques réalisées par ce photographe italien d’avant-garde dont l’œuvre est construite à travers la notion de paysage. À l’opposé d’un Basilico exposé à Photomed en 2013 qui se nourrissait de la banalité des lieux, les sujets de Jodice sont naturellement puissants. Mais ils ont en commun cette étonnante capacité à donner une vision personnelle et sensible de leurs sujets, en les magnifiant et sans jamais se laisser dominer ou aller à une quelconque complaisance. Ils ont une manière voisine de ne donner au spectateur aucune référence temporelle : le passé et le présent se rejoignent, nous projetant dans un futur devenu, soudain, rassurant par l’immuabilité des choses. Si le milanais, Basilico, est marqué par l’urbanisme contemporain, le napolitain, Jodice, est à la recherche des origines de la civilisation méditerranéenne. Quand on est né près d’Herculanum et qu’on a une sensibilité artistique, on est forcément marqué par l’Histoire qui, in fine, est la sienne propre… Jodice se considère napolitain de naissance mais aussi par choix car Naples offre une infinité de possibilités créatives : l’archéologie est une source inépuisable, comme le sont la baie et la ville de Naples. Il photographie en Noir & Blanc, avec des films moyen format. Le vide dans les paysages, les vestiges du temps et le rapport au passé sont au cœur de son travail. Ses photographies sont extrêmement travaillées, il exploite au maximum les ressources du medium photographique. La lumière est une part essentielle de son travail : le choix du moment de la prise de vue est déterminant pour mettre en lumière son sujet et inciter le spectateur à projeter son regard au-delà de la surface du tirage pour rejoindre l’imaginaire de l’auteur. Cette lumière le poursuit au cœur du laboratoire où il réalise lui-même ses tirages, révélant et fixant des émotions émanant des statues antiques auxquelles il redonne vie. L’exposition de l’Hôtel des Arts permet de partager sa vision de la Méditerranée au travers de ses paysages comme de ses personnages de pierre.