Nuits Flamencas – 8e édition

Programme – Direction artistique Juan Carmona : – Vendredi 25 à 19h30 : Makarines & El Chorro Makarines est un magnifique duo de chanteurs gitans originaire du quartier sévillan Triana, berceau du flamenco. C’est de leur grand-père Segundo que José et Maka héritent de la passion du chant, de l’harmonie et du rythme flamenco. Depuis 2005, ils ne cessent d’enchainer les collaborations avec des artistes tels que le pianiste Pablo Suarez, le guitariste Josemi Carmona ou la chanteuse Maria Toledo. C’est riche de ces influences que le duo a sorti son dernier album en date, Tierra, dans lequel la pureté de leur voix, prend toute son ampleur. – Vendredi 25 à 22h : Olga Pericet – Rosa, metal y ceniza À voir sa gracile silhouette de poupée, on peut comprendre que la danseuse Olga Pericet ait été longtemps associée à une image d’élégance fragile et de virtuosité précieuse. Pourtant à travers ses choix chorégraphiques, musicaux et même vestimentaires, on devine facilement un tempérament, un vrai. Aussi à l’aise dans le classique que le contemporain elle dote son flamenco de gestuelles résolument modernes. Son dernier spectacle elle le place sous le signe de trois symboles conjugués : la rose pour la féminité, le métal pour la force et l’énergie et les cendres pour l’héritage du passé. Tout ce qui fait que sa danse, loin d’être lisse, est puissante et pleine sans perdre en grâce. – Samedi 26 à 19h30 : David Paniagua – Depende el momento Le flamenco, c’est une danse de fête qui naît spontanément des endroits les plus inattendus. C’est une danse qui vient de la rencontre entre des danseurs, un instant et un lieu. Unique à chaque fois. Entendre les vibrations de ces espaces, quels qu’ils soient – les maisons, la rue, la scène – c’est ressentir l’âme du flamenco. Né à Séville, David Paniagua suit des études en danse espagnole et se spécialise en flamenco inspiré par le travail d’Antonio Canales, Eva « la Yerbabuena » ou Israel Galvan entre autres. Leur influence l’accompagne dès ses premières prestations solistes. Avec Depende el Momento, il se souvient et danse cette magie de l’instant née tout à la fois de l’intime et du partage. – Samedi 26 à 22h : Juan Carmona – Orillas C’est le directeur artistique des Nuits Flamencas, le compositeur et guitariste virtuose Juan Carmona, qui vient clore cette huitième édition. Musicien gitan au parcours insolite, Juan Carmona assure une continuité entre “modernité” musicale et l’une des traditions flamenca de Jerez les plus anciennes et les plus vivantes d’Andalousie. Dans Orillas, il retrace la destinée de son peuple en mêlant, comme l’Histoire l’a fait avant lui, les rythmes fiers du flamenco avec les accents poétiques et lancinants de la musique marocaine. Hommage à cette époque historique où Maroc et Andalousie ne formaient qu’un seul et même royaume, Orillas est un dialogue fraternel et interculturel entre un danseur andalou, des musiciens venus de ces deux rives de la Méditerranée et l’orchestre symphonique de l’Opéra de Toulon.