Cosi fan Tutte

Des trois livrets écrits par Lorenzo da Ponte pour Mozart, celui de Cosi fan Tutte est le seul dont le sujet est une œuvre originale. Les Noces de Figaro s’inspirent de la pièce de Beaumarchais, quant à Don Giovanni, c’est l’un des nombreux avatars d’un mythe séculaire. Cet ouvrage est habité par l’esprit des Lumières et rappelle les comédies de Molière et de Marivaux avec leurs travestissements, faux-semblants, serviteurs insolents et personnages dupés. Dédaigné au XIXe siècle, Cosi n’est redécouvert et apprécié à sa juste valeur qu’au milieu du XXe siècle. Depuis, cet opéra n’a plus quitté le répertoire.