Rendez-vous Gare de l’Est

Guillaume Vincent a donné pendant six mois rendez-vous, Gare de l’Est, à une jeune femme atteinte de maniaco-dépression pour dresser un état des lieux de sa maladie. Mais au fur et à mesure de ces entretiens hebdomadaires c’est la malade qui prenait le pas, son quotidien, ses amours, son travail… Retranscrivant ses paroles au plus près, avec leurs hésitations, leurs lapsus, leurs répétitions, Guillaume Vincent en fait un long monologue ininterrompu où l’on voit se dessiner le portrait d’une jeune femme qui porte un regard sur sa maladie à la fois totalement lucide et terriblement drôle.