Il était une fois Germaine Tillion

Germaine Tillion a traversé le siècle avec l’esprit rigoureux d’une scientifique et le cœur empli d’empathie d’une idéaliste

Observé la misère des paysans des Aurès, résisté courageusement à l’invasion nazie puis s’est engagée pendant la guerre d’Algérie contre les exactions des deux camps : expériences fondatrices d’une pensée en vigilance permanente face au mal qui nous guette. Xavier Marchand aborde cet ambitieux portrait comme l’ethnologue qu’était Germaine Tillion tentait de mettre au jour l’ordre caché du monde. Orchestrant son enquête biographique avec cinq acteurs, le metteur en scène retrace ses rendez-vous avec l’Histoire : les écrits s’animent, un théâtre d’ombres et de lumières relie subtilement les époques et les personnages. Y ressurgit aussi un extrait de l’opérette créée à Ravensbrück, évocation saisissante des camps de la mort. Grâce à ce spectacle magistral, Xavier Marchand surpasse le devoir de mémoire et expose brillamment les origines d’une nouvelle conscience humaniste et indignée.