Victor Hugo et le bagne de Toulon

À 18h30. Entrée libre. Conférence/Lecture imagée. Avec Jean François Principiano, historien et journaliste à La Marseillaise et André Neyton, comédien et metteur en scène. En partenariat avec le Syndicat de la Magistrature, la Ligue des droits de l’Homme de Toulon et Opéravenir Culture Nouvelle. Le Bagne de Toulon (ouvert de 1748 à 1873) pouvait loger plus de 4000 forçats. Les lois y étaient si strictes que l’espérance de vie n’était que de quelques semaines… Victor Hugo les résume ainsi pendant sa deuxième visite : « Elles représentent toute la cruauté et l’ingéniosité de la torture pour avilir l’homme et le mettre au rang d’une bête féroce afin que la mort soit une délivrance ».