Wu Wei

Le wu wei est un concept taoïste qui remonte à la nuit des temps et qui consiste à laisser agir les forces de la nature en soi, à travers soi. Très proche du fameux “point zéro”, cet instant de suspension entre l’apogée d’un envol et son irrémédiable redescente, ce moment idéal où l’homme est traversé par des forces physiques qu’il ne contrôle pas, ce moment idéal, hors du temps. Dans la continuité de sa recherche sur ce sujet, le chorégraphe et circassien Yoann Bourgeois, assisté de Marie Fonte, a trouvé résonnance à son travail dans les pratiques ancestrales chinoises de l’apprentissage de l’acrobatie et a choisi de mettre en scène onze artistes de la troupe de l’école d’art de la ville de Dalian. Après L’art de la fugue c’est la musique baroque qui lui offre, en occident, un prolongement parfait. C’est sur Les quatre saisons de Vivaldi interprétées sur scène par le Balkan Baroque Band de Jean-Christophe Frisch avec la violonniste Sharman Plesner comme soliste que s’appuiera sa chorégraphie.